SVN Stratégie Backup

De EjnTricks

L'utilisation d'un serveur de source permet de suivre les modifications dans le code des projets. Mais il serait dommage de tout perdre si le serveur venait à être corrompu. Il est donc important d'effectuer régulièrement des sauvegardes des dépôts. Cet article présente la mise en place d'une telle stratégie, sous Ubuntu, permettant de réaliser:

  • 1 sauvegarde incrémentale tous les matins, sauf le lundi.
  • 1 sauvegarde complète le lundi matin.
  • Export des sauvegardes vers un serveur "externe" via FTP.
  • Conservation des trois dernières sauvegardes complètes, et des incrémentales.

La synchronisation des sauvegardes s'effectue à l'aide de l'outil de backup Duplicity. Le fait d'externaliser les sauvegardes apporte une garantie supplémentaire. En effet, si le serveur venait à être en panne, les sauvegardes de SVN resteront disponibles.


Hand-icon.png Votre avis

Current user rating: 100/100 (1 votes)

 You need to enable JavaScript to vote


Viewer icon.png Objectif

Sous Ubuntu, il existe le répertoire /var/backups, utilisé par aptitude, dpkg, OpenLDAP ... Cependant, il ne sera pas utilisé dans le cadre de cet article, pour ne pas engendrer d'éventuels effets de bord. Tous les scripts et données seront stockés dans un nouveau répertoire /var/opt/backups (pour l'ensemble des stratégies) et plus particulièrement dans le répertoire /var/opt/backups/svn pour SVN. Concernant les logs, elles seront toutes placées dans le répertoire /var/log/backups.

#sudo mkdir /var/opt/backups
#sudo mkdir /var/opt/backups/svn
#sudo chmod 740 /var/opt/backups/svn
#sudo chown root:root /var/opt/backups/svn
#sudo mkdir /var/log/backups

Les scripts mis en place présentent la sauvegarde de dépôts stockés dans le répertoire /var/opt/svn.


Icon-database-process.png Export des dépôts

Command-icon.png Source

La première étape consiste à effectuer un export du SVN. Le script mis en place est inspiré de celui publié ici: http://www.posteet.com/view/672

Il est adapté afin d'accepter deux paramètres:

  • 1er: le nom du dépôt, correspondant au répertoire sous /var/opt/svn
  • 2ème: le type d'export, incrémental ou complet.

Le script svn_dump.sh est mis en place, avec des sécurités autorisant uniquement le compte root à le modifier, dans le répertoire /var/opt/backups/svn avec le code suivant:

Le fonctionnement de ce script est assez simple. Les exports sont stockés dans le répertoire /var/opt/backups/svn/REPO_NAME, où REPO_NAME est le nom du dépôt pris en compte. Dans le cas où le second argument est égale à full, un export complet est réalisé. Pour toute autre valeur, un export incrémental est réalisé. Pour cela, le numéro de la dernière révision sauvegardée est regardé à partir du fichier dans le répertoire /var/opt/backups/svn/REPO_NAME/version. Si aucun fichier n'est trouvé, un export complet est réalisé. Si le fichier est trouvé, le numéro de la dernière révision est recherché dans le dépôt à l'aide de la commande svnlook youngest. Si ce numéro est inférieur ou égal au nom du fichier, l'export est annulé car il n'y aurait rien à faire.

Les exports sont automatiquement compressés à l'aide de l'outil bzip2, lors de l'exécution de la commande svnadmin dump.

Dans le cas d'un export complet, tous les anciens exports sont supprimés. En effet, les exports incrémentaux deviennent obsolètes dans ce cas.

Pour des raisons de sécurités, les permissions des fichiers générés donnent un droit d'écriture uniquement sur le compte root.

Enfin, les exécutions sont tracées dans la log /var/log/backups/svn_REPO_NAME_dump.log.

Examples-icon.png Exemples

Dans le cas de l'export du dépôt study, les fichiers générés seront:

  • Fichier log dans /var/log/backups/svn_study_dump.log.
  • Fichier d'export dans le répertoire /var/opt/backups/svn/study.

Il faut donc créer les différents répertoires et leur affecter les sécurités adéquates:

#sudo mkdir /var/opt/backups/svn/study
#sudo chmod 740 /var/opt/backups/svn/study
#chown root:root /var/opt/backups/svn/study


L'exemple suivant permet de réaliser un export complet:

#./svn_dump.sh study full

Les exemples suivants permettent de réaliser des exports incrémentaux:

#./svn_dump.sh study incr
#./svn_dump.sh study
#./svn_dump.sh study EVERYTHING_EXCEPT_full


Icon-database-backup.png Sauvegarde des exports

Command-icon.png Source

La seconde étape consiste à exécuter les export SVN, puis d'utiliser Duplicity afin de sauvegarder ces fichiers sur un serveur distant via FTP. Deux paramètres d'appels sont nécessaires:

  • 1er: le nom du dépôt, correspondant au répertoire sous /var/opt/svn
  • 2ème: le type d'export, incrémental ou complet.

Ces paramètres seront utilisés par le script et envoyé au script svn_dump.sh.

Le script svn_backup.sh est mis en place, avec des sécurités autorisant uniquement le compte root à le modifier, dans le répertoire /var/opt/backups/svn avec le code suivant:

Le script est créé avec un droit de modification et exécution uniquement pour le compte root:

#sudo chmod 740 /var/opt/backups/svn/svn_backup.sh
#sudo chown root:root /var/opt/backups/svn/svn_backup.sh

Le fonctionnement de ce script est assez simple. Le script svn_dump.sh est exécuté avec les arguments d'appel. Puis deux variables d'environnement sont mises en place:

  • PASSPHRASE: Phrase pour le cryptage des données par duplicity.
  • FTP_PASSWORD: Le mot de passe FTP utilisé pour se connecté via duplicity.

La première instruction, avec l'argument remove-all-but-n-full 3, va conserver uniquement les trois dernières sauvegardes complètes. Puis la seconde instruction, avec l'argument --full-if-older-than 15D effectue une sauvegarde incrémentale uniquement si la précédente complète n'est pas plus ancienne de quinze jours.

A noter que la notion d'incrémentale et complète sur le script de duplicity n'est pas en corrélation avec l'export SVN. Il est possible d'effectuer un export full de SVN, alors que la sauvegarde sur le serveur FTP sera en incrémentale. Cela n'empêche en rien la récupération des fichiers en cas de besoin.

Le résultat de l'export est ensuite envoyé sur un serveur FTP, configuré par la value HOST, en utilisant le login FTP_LOGIN et le mot de passe USER_PASSWORD placé dans la variable FTP_PASSWORD. Les sauvegardes sont stockées à l'emplacement backup/svn/REPO_NAME à la racine du compte après connexion sur FTP.


Enfin, les exécutions sont tracées dans la log /var/log/backups/svn_REPO_NAME_backup.log.

Examples-icon.png Exemples

Dans le cas de la sauvegarde du dépôt study, les fichiers générés seront:

  • Fichier log dans /var/log/backups/svn_study_dump.log et /var/log/backups/svn_study_backup.log.
  • Fichier d'export dans le répertoire /var/opt/backups/svn/study.
  • Sauvegarde dans le répertoire backup/svn/study à la racine du compte de connexion FTP.


L'exemple suivant permet de réaliser une sauvegarde d'un export complet:

#./svn_backup.sh study full

Les exemples suivants permettent de réaliser des sauvegardes d'un export incrémental:

#./svn_backup.sh study incr
#./svn_backup.sh study
#./svn_backup.sh study EVERYTHING_EXCEPT_full


Scheduled-Tasks-icon.png Planification

Une fois que les scripts de sauvegarde sont mis en place, il est possible de les exécuter manuellement. Mais l'objectif est de les exécuter automatiquement et régulièrement sans s'en préoccuper. Dans le cadre de cette implémentation, la planification est réalisée à l'aide de l'outil Crontab disponible sur les systèmes Linux. L'outil Anacron n'a pas été utilisé car les planifications souhaitées doivent se faire à des heures et des jours particuliers.

La mise en place s'effectue en modifiant le fichier /etc/crontab pour y ajouter deux lignes.

# /etc/crontab: system-wide crontab
# Unlike any other crontab you don't have to run the `crontab'
# command to install the new version when you edit this file
# and files in /etc/cron.d. These files also have username fields,
# that none of the other crontabs do.

SHELL=/bin/sh
PATH=/usr/local/sbin:/usr/local/bin:/sbin:/bin:/usr/sbin:/usr/bin

# m h dom mon dow user  command
17 *    * * *   root    cd / && run-parts --report /etc/cron.hourly
25 6    * * *   root    test -x /usr/sbin/anacron || ( cd / && run-parts --report /etc/cron.daily )
47 6    * * 7   root    test -x /usr/sbin/anacron || ( cd / && run-parts --report /etc/cron.weekly )
52 6    1 * *   root    test -x /usr/sbin/anacron || ( cd / && run-parts --report /etc/cron.monthly )
30 3    * * 0,2-6       root    cd / && /var/opt/backups/svn/svn_backup.sh study
30 3    * * 1   root    cd / && /var/opt/backups/svn/svn_backup.sh study full
#

Les sauvegardes incrémentales sont planifiées à 3h30 AM, tous les jours de la semaine sauf le lundi (0,2-6 pour l'argument dow), par l'exécution de la commande cd / && /var/opt/backups/svn/svn_backup.sh study.

La sauvegarde complète est planifiée à 3h30 AM uniquement le lundi (1 pour l'argument dow), par l'exécution de la commande cd / && /var/opt/backups/svn/svn_backup.sh study full.

Icon-log.png Gestions des logs

Des fichiers de log sont créés par les deux scripts mis en place. Comme pour l'ensemble des produits, une rotation de ces logs est mise en place, à l'aide de l'outil Logrotate. L'ensemble des logs se trouvent donc dans le répertoire /var/log/backups avec le nom commençant par svn_. La configuration permet une rotation hebdomadaire, en conservant 7 rotations. Les rotations sont compressées, en asynchrone, et créées avec un accès en modification au compte root.

Cette configuration est mise en place dans le fichier svn_backup, sous le répertoire /etc/logrotate.d

/var/log/backups/svn_*.log {
        weekly
        missingok
        rotate 7
        compress
        delaycompress
        notifempty
        create 640 root root
}